La Tour Eiffel, Paris

La tour Eiffel

Paris


En créant sa célèbre tour, Gustave Eiffel a démontré à la fois son génie en matière d'ingénierie et une solide maîtrise de l'esthétique émergente de l'ère industrielle. Les ingénieurs d'Otis se devaient également d'être inventifs, trouvant de nouvelles façons de concevoir les systèmes de levage de la tour - pas seulement une fois, mais deux fois, et ce à un siècle d'intervalle.

Les Français se sont d'abord tournés vers Otis avant l'ouverture de la tour en 1889. Ils avaient besoin d'ascenseurs pour les piliers incurvés nord et sud pouvant transporter les visiteurs jusqu'au deuxième niveau - sans interférer avec la silhouette emblématique de la tour.

Construire des ascenseurs allant jusqu'au premier niveau était relativement simple : les jambes des piliers étaient suffisamment larges et droites pour pouvoir accueillir un système conventionnel. L'installation d'ascenseurs pouvant accéder au deuxième niveau était une autre affaire, du fait de la forte courbure de l'infrastructure. Aucune entreprise française n'était prête à relever le défi de ce travail complexe.

Les ingénieurs d'Otis ont conçu deux énormes ascenseurs hydrauliques sur rails. Les grandes et belles machines devinrent elles-mêmes des attractions touristiques.

Dans les années 1980, les Français se sont à nouveau tournés vers Otis, cette fois pour réorganiser l'ensemble du système de levage de la tour dans le cadre d'une rénovation majeure.

Les ascenseurs vers le sommet présentaient le plus grand défi. Les ingénieurs d'Otis ont utilisé des technologies de modélisation informatique pour analyser les nombreuses difficultés rencontrées, y compris les oscillations de la tour et les vents pouvant atteindre 62 miles par heure.

Ils ont mis au point un système radicalement nouveau : Deux ascenseurs Duolift™ utilisant la plus longue piste en plein air jamais couverte par un ascenseur, d'une longueur de 160 mètres. Chaque ascenseur est composé de deux cabines, qui agissent comme contrepoids pour l'autre : Quand un côté monte, l'autre descend.

Des câbles galvanisés et des dispositifs d'antigivrage sur les voitures permettent aux ascenseurs de fonctionner tout au long de l'année, même dans des conditions météorologiques difficiles.

Otis a modernisé les ascenseurs Duolift en 2001.

Otis Leading the way
9

Ascenseurs Otis®

Otis Leading the way
1.8

Mètres par seconde

Otis Leading the way
80

Passagers

Otis Leading the way
4.6

Tonnes

Des cailloux dans un ruisseau

L'architecte moderniste Emilio Duhart a travaillé avec Otis pour concevoir les cabines de l'ascenseur Duolift.

Les cabines aux couleurs vives - deux jaunes et deux rouges - font contraste par rapport à la ferronnerie peinte en bronze de la tour « comme des cailloux dans un ruisseau », a déclaré Duhart, en accord avec sa conception de la tour comme étant un parc d'attractions.

Le Jules Verne

Les ingénieurs ont lutté contre les lois de l'équilibre en concevant l'ascenseur permettant d'atteindre le restaurant panoramique situé au deuxième niveau.

Pour surmonter la pente variable du pilier sud, ils ont conçu un système basé sur des techniques inhérentes au téléphérique alpin. Ils ont suspendu la cabine à un support, avec des guides auxiliaires pour supprimer tout mouvement latéral et assurer une évolution en douceur. Un moteur de 18 kilowatts sur le toit du restaurant fournit l'énergie nécessaire.

Quelques informations sur la Tour Eiffel

La société de Gustave Eiffel a remporté le concours pour la construction de la tour lors de l'Exposition de 1889 célébrant le 100e anniversaire de la Révolution française.


Lorsque les plans d'Eiffel ont été dévoilés, d'éminents artistes et intellectuels parisiens ont pétitionné pour faire arrêter le projet, comparant le design de la tour à une gigantesque cheminée d'usine qui serait une tache sur le paysage urbain.

La réponse d'Eiffel fut : « Les gens pensent-ils que du fait que nous sommes ingénieurs, la beauté ne tient aucun place dans ce que nous construisons ? »

Ingénieurs

Fabricants de métaux

Ouvriers sur site

Otis Leading the way

Début de la construction

1 juillet 1887

Ouverture au public

31 mars 1889

Pièces utilisées dans la construction

18,000

Nombre de rivets

79 millions

Nombres de visiteurs annuels

4 millions

General enquiries

Get in touch for further information and advice on Otis products and services

Contact